Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CICPA 36

CICPA 36

CitoyenNEs de l'Indre Contre le Projet de l'Ayraultport / Contact : cicpa36@riseup.net


Chasse au blaireau : plus que deux jours pour participer à la consultation publique 'nr.fr, le 21.06.22)

Publié par CICPA36 sur 22 Juin 2022, 08:26am

Catégories : #presses diverses

Indre nature demande le remplacement du projet d'arrêté préfectoral autorisant la chasse au blaireau par déterrage.  Indre nature demande le remplacement du projet d'arrêté préfectoral autorisant la chasse au blaireau par déterrage. © (Photo archives NR)

Indre nature demande le remplacement du projet d'arrêté préfectoral autorisant la chasse au blaireau par déterrage. Indre nature demande le remplacement du projet d'arrêté préfectoral autorisant la chasse au blaireau par déterrage. © (Photo archives NR)

L'association Indre Nature mobilise contre le projet d'arrêté préfectoral autorisant la chasse au blaireau par déterrage. Elle invite ceux qui y sont opposés à participer à la consultation publique qui se termine jeudi 23 juin. 

 

L'appel s'affiche en grosses lettres sur le site Internet d'Indre Nature. L'association qui oeuvre à la préservation des milieux naturels et de la biodiversité invite tous ses "adhérents et ceux qui rejettent la chasse au blaireau notamment par déterrage" à participer à la consultation publique sur le projet d'arrêté préfectoral l'autorisant. Ils ont jusqu'à jeudi 23 juin pour le faire.  

En 2019, la Cour d’appel du tribunal administratif de Bordeaux avait donné raison au recours d'Indre Nature contre les dispositions de l’arrêté chasse de l’époque autorisant la période complémentaire de chasse au blaireau par déterrage.

"Après un répit en 2020, sous la pression des chasseurs, le préfet a de nouveau autorisé cette période complémentaire de chasse en 2021 par arrêté que nous avons de nouveau attaqué en justice et qui est en instance de jugement . Le préfet récidive cette année en faisant passer sans aucune justification valable le nombre de commune sur lequel cette chasse barbare est autorisée de 49 à 72", déplore l'association qui continue de demander "le retrait pur et simple de ce projet d’arrêté".

Elle invite ainsi ses soutiens à venir déposer un avis personnel à la consultation publique. Pour celà, elle diffuse sur son site Internet son propre avis déposé ainsi qu'un argumentaire pouvant permettre aux opposants d'étayer leur point de vue

Les personnes favorables à ce type de chasse peuvent évidemment également participer à la consultation publique, en déposant leur avis personnel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents